Shanghai assouplit les restrictions sur l’achat de logements neufs — idéalista/news

Shanghai assouplit les restrictions sur l’achat de logements neufs — idéalista/news
Shanghai assouplit les restrictions sur l’achat de logements neufs — idéalista/news

Shanghai, le centre commercial et financier de la Chine continentale, va assouplir les restrictions sur l’achat de logements et accorder des subventions à ceux qui achètent de nouveaux appartements. C’est ce qu’a rapporté le South China Morning Post, qui fait état d’une tentative des autorités de soutenir le secteur immobilier confronté à une grave crise de liquidité. Les mesures entreront en vigueur demain et interviendront moins de deux semaines après que le gouvernement central a lancé un plan de sauvetage pour éviter un effondrement immobilier dans la deuxième économie mondiale.

Les pourcentages d’acompte pour les acheteurs d’une première maison ont été réduits de 30 % à 20 % et de 50 % à 35 % pour les acheteurs d’une résidence secondaire, a annoncé lundi le gouvernement de Shanghai dans un communiqué.

Le Le taux hypothécaire minimum sur 5 ans a été réduit à 3,5% pour les premières maisons contre 4,1% et à 3,9% contre 4,5% pour les résidences secondaires. Les familles avec deux enfants ou plus peuvent désormais acheter un logement supplémentaire pour répondre aux besoins de logement des familles avec plus d’un enfant. Shanghai avait interdit aux familles de posséder une troisième maison depuis 2011 pour freiner la surchauffe du marché immobilier.

Les familles en situation de logement difficile qui souhaitent améliorer leur propriété en vendant leur appartement actuel et en en achetant un nouveau sur le marché primaire recevront une subvention pouvant aller jusqu’à 30 000 yuans (3 817 euros). L’autorité permettra également à davantage de non-résidents de devenir propriétaires à Shanghai.

Shanghai dispose d’un stock de logements neufs d’environ 8 millions de mètres carrés, qui pourrait prendre plus d’un an à absorber en fonction du rythme actuel des ventes, selon les données de China Real Estate Information.

Le gouvernement de Pékin a lancé une série de mesures pour relancer le secteur immobilier. Il s’agit notamment de l’allocation de 300 milliards de yuans (38,1 milliards d’euros) de fonds pour le logement abordable, ainsi que de la demande aux autorités locales de racheter les logements invendus et de garantir que les constructeurs aient accès au financement.

En outre, la Banque populaire de Chine, la banque centrale du pays, a supprimé le plancher national sur les taux hypothécaires pour les première et deuxième résidences. La PBOC a également réduit les pourcentages d’acompte pour les acheteurs d’une première et d’une résidence secondaire à 15 pour cent et 25 pour cent respectivement, contre 20 pour cent et 30 pour cent auparavant.

Dans une autre mesure visant à stimuler la demande, la banque centrale a réduit de 0,25 point de pourcentage les taux d’intérêt sur les prêts liés aux fonds de prévoyance au logement des particuliers.

Les données officielles les plus récentes ont montré que le secteur immobilier continue de baisser. Les prix des logements neufs dans les villes de premier rang ont chuté de 0,6% en avril, marquant le 11e mois consécutif de baisse. L’investissement immobilier a chuté de 9,8% sur un an au cours des quatre premiers mois de 2024.

NEXT Le docufilm de Martina Dall’Ara récompensé