qui peut en faire la demande et comment le faire

Rome, le 21 mai 2024 – Tout est prêt pour le lancement définitif du incitations automobiles 2024. Après une série de reports, les bonus devraient être disponibles dès le mois de juin car après une longue attente, il semble que tout soit désormais prêt pour le début des incitations automobiles. Le 2 avril, le Ministère de l’Entreprise et du Made in Italy a signé, avec celui de l’Économie, des Infrastructures et de l’Environnement, le Décret du Premier Ministre qui contient le nouveau programme d’incitation automobile 2024, avec la distribution correspondante d’un montant total de 793 millions d’euros. Ce n’est que le 15 avril que le texte a été envoyé à la Cour des comptes et depuis lors, les 30 jours traditionnellement prévus pour vérifier le texte ont expiré. Là publication du décret au Journal Officiel à ce stade, cela semble imminent, de sorte qu’à partir de juin, les concessionnaires auront déjà la possibilité de soumettre des candidatures en suivant la procédure du Plateforme Ecobonus.

Le plan vise à stimuler la reprise du secteur automobile, avec un accent particulier sur voitures électriques et hybrides rechargeables à un moment crucial pour l’industrie. Presque tous les pays européens proposent des contributions similaires et, enfin, l’Italie semble également prête à mettre à disposition les fonds nécessaires pour soutenir la transition vers la mobilité électrique. De leur côté, plusieurs constructeurs automobiles offriront des réductions supplémentaires pour attirer davantage de clients, en anticipant environ 100 000 achats, dont 25 000 relatifs aux seuls véhicules électriques.

Conversion au GPL ou au méthane

Le bonus 2024 pour la conversion au GPL ou au méthane fait également partie du plan d’incitation, grâce auquel il est possible de demander des réductions pour l’installation du mode bicarburant sur votre voiture essence, économisant ainsi sur le ravitaillement. Sur le plan électrique, le marché italien traverse une phase cruciale. Après une baisse de 18,5% des immatriculations de véhicules écologiques et des ventes toujours inférieures de 17% à celles d’avant Covid, de nouvelles incitations étatiques pourraient relancer le secteur.

Achat de voitures avec émissions de 0 et 20 g/km

Sur les 793 millions, environ 240 seront alloués à des incitations l’achat de voitures qui entrent dans la gamme de Émissions de CO2 entre 0 et 20 g/km, généralement électriques, avec un prix égal ou inférieur à 35 000 euros hors TVA. L’incitation est de 6 000 euros plus 5 000 euros supplémentaires si vous mettez à la casse un véhicule de 0 euro à 2 euros, 4 000 euros si de classe Euro 3 ou 3 000 euros si Euro 4. Avec ISEE de moins de 30 000 euros, vous cassez un véhicule de classe Euro 0, 1 et 2. peut atteindre 13 750 euros d’incitation qui deviennent 12 500 avec un 3 euros, 11 250 avec un 4 euros et 8 000 avec un 5 euros.

Des émissions entre 21 et 60 g/km

Les 150 millions alloués aux hybrides rechargeables, entre 21 et 60 g/kmfinancera l’achat de voitures d’un prix égal ou inférieur à 45 000 euros HT avec une contribution de 4 000 euros, auxquelles s’ajouteront 4 000 euros si un véhicule de 0 euro à 2 euros est mis à la casse, ou 2 000 euros si 3 euros ou 1 500 si euro 4. Avec ISEE de moins de 30 000 euros, en supprimant un euro 0, 1 et 2, vous pouvez obtenir 10 000 euros d’incitation qui deviennent 7 500 avec un euro 3, 6 875 avec un euro 4 et 5 000 avec un euro. 5.

Des émissions entre 61 et 135 g/km

403 millions disponibles pour les voitures en gamme entre 61 et 135 g/km, auxquels il faut cependant soustraire les 120 millions déjà utilisés et épuisés, ce qui porte le total réel à 283 millions. Sont éligibles à la contribution les voitures hybrides ou les véhicules traditionnels à basse consommation et à moteur GPL dont le prix est égal ou inférieur à 35 000 euros HT. La contribution est de 3 000 euros si un véhicule de Euro 0 à Euro 2 est mis à la casse, de 2 000 euros si de classe Euro 3 ou de 1 500 euros si Euro 4.

Installation de nouveaux systèmes GPL ou méthane

Une autre nouvelle importante est la contribution pourinstallation de nouveaux systèmes GPL ou méthane sur les voitures homologuées dans une classe non inférieure à Euro 4, égale à 400 euros pour le GPL et 800 euros pour le méthane. Enfin, le package incitatif comprend des bonus allant jusqu’à 2 000 euros pour l’achat de voitures d’occasion Euro 6, 4 000 euros pour les motos et scooters écologiques et jusqu’à 18 000 euros pour les fourgons et camions nouvelle génération.

Questions sur la plateforme

Les concessionnaires pourront commencer à soumettre leurs candidatures sur la plateforme désignée et les commandes seront considérées comme valables rétroactivement à compter de la date de publication du décret, mais il est prévu que les ressources disponibles s’épuisent rapidement.

NEXT L’inflation en Italie stable à 0,8%, parmi les plus faibles d’Europe – QuiFinanza