Tesla, les remises risquent d’assommer les sociétés de leasing

C’est une période difficile pour Tesla qui, entre licenciements et résultats financiers négatifs, finit souvent à la Une. Un autre problème se profile à l’horizon : pour compenser des ventes inférieures aux attentes, l’entreprise américaine a accordé un une définition claire des listes de prix de ses modèles, créant cependant un effet domino quels risques sociétés de crédit-baildéjà dans des relations difficiles avec Tesla en raison de canaux de support trop lents.

Des relations tendues

Tesla doit faire face à la concurrence croissante des constructeurs chinois ainsi qu’à une demande plus faible que prévu. Pour soutenir ses ventes, l’entreprise a donc choisi de réduire ses tarifs, réduisant ainsi ses marges bénéficiaires dans le but de vider ses entrepôts. Ce choix, comme le rapporte Reuters, a sociétés de leasing endommagées.

La dévaluation des modèles Tesla a également un effet sur le potentiel de revenus que ces entreprises peuvent obtenir de la vente de flottes à la fin du contrat de leasing. La valeur résiduelle des modèles Tesla loués a diminué en raison de la baisse des prix des voitures neuves. Pour les sociétés de leasing, qui représentent une part importante du marché européen des véhicules à quatre roues, le Les politiques tarifaires de Tesla peut se traduire par un vrai préjudice financier très important.

De plus, je des relations entre Tesla et ces entreprises serait tout sauf idyllique. L’entreprise américaine aurait en effet du mal à gérer rapidement l’assistance et les réparations de sa flotte, créant ainsi de nombreux problèmes pour les sociétés de leasing et leurs clients. La situation est encore en évolution : Tesla tente apparemment de renouer les liens mais, à l’avenir, elle sera appelée à mettre en œuvre des choix très précis, sans nuire aux entreprises qui représentent aujourd’hui un client important sur le marché européen.

Une période difficile

La tête traverse un moment compliqué et les relations difficiles avec les sociétés de leasing ne sont qu’un des aspects à prendre en considération. L’entreprise a en effet considérablement réduit ses effectifs, avec plus de 14 000 licenciements ces dernières semaines (environ 10% du total des effectifs), afin de réduire les coûts de gestion. Ce choix est lié à résultats négatifs réalisés ces derniers mois et, en particulier, au premier trimestre 2024clôturé sur un véritable effondrement en termes de bénéfices (-55%).

La baisse des prix est une stratégie utilisée à plusieurs reprises par Tesla. Même en Italie, par exemple, l’entreprise américaine a eu recours à un système similaire pour pouvoir écouler ses stocks (en sacrifiant les bénéfices). En avril dernier, par exemple, Tesla a subitement réduit le prix de la Tesla Model 3 en Italie, avec une réduction de 2 000 euros sur le prix appliqué aussi bien à la version de base (également en vue d’incitations) qu’à la Long Range.

Des mesures similaires ont également été adoptées sur d’autres marchés et à plusieurs reprises. Dans un avenir proche, Tesla pourrait être contraint d’évaluer plus attentivement les réductions brutales de ce type, afin de ne pas nuire davantage aux relations avec des clients très importants tels que les sociétés de leasing qui pourraient, à l’avenir, regarder avec plus d’attention aux offres d’autres constructeurs. .

NEXT L’inflation en Italie stable à 0,8%, parmi les plus faibles d’Europe – QuiFinanza