Chauffage, les villes italiennes s’apprêtent à rallumer les radiateurs : là où ils sont déjà allumés

Chauffage, les villes italiennes s’apprêtent à rallumer les radiateurs : là où ils sont déjà allumés
Descriptive text here

Quelque chose d’inattendu est arrivé en Italie baisse des températures qui se poursuivra tout au long de la semaine prochaine. Une situation qui a amené plusieurs administrations municipales à décider de rallumer les systèmes de chauffagecomme ils le font déjà dans plusieurs villes du Nord.

Parme et Vérone sont les premières villes à avoir décidé de rallumer les radiateurs, au moins jusqu’à la fin du mois. Mais ils sont aussi là Brescia, Pordenone, Reggio d’Émilie et aussi les villes centrales.

Les villes du Nord qui ont décidé de remettre le chauffage

Face à la chute brutale des températures, le maire de Vérone Damianfo Tommasi a émis un ordre autorisant la remise en marche des systèmes de chauffage. Selon ce qu’a annoncé le Palazzo Barbieri, du 19 avril au 30 avril, l’utilisation de radiateurs sera autorisée pendant un maximum de sept heures par jour, avec une température maximale fixée à 19°C, tant dans les bâtiments publics que privés. Pour les bâtiments industriels et assimilés, la température sera régulée à 17°C.

Le chauffage a également été rallumé Méranoavec le maire Dario Dal Medico a autorisé la prolongation du fonctionnement des systèmes de chauffage jusqu’au mardi 30 avril 2024 pour un maximum de sept heures par jour.

Décision similaire à Parme, la Municipalité ayant décidé d’autoriser le redémarrage des systèmes de chauffage dans les appartements. L’ordonnance est immédiate et restera en vigueur jusqu’au 28 avril minuit. « Aujourd’hui, la Commune a instauré l’allumage facultatif des systèmes de chauffage – lit-on dans la note officielle – permettant aux systèmes de fonctionner pendant un maximum de 6,5 heures par jour, de 5h00 à 23h00 ». Outre Parme, les maires d’Émilie-Romagne ont également signé une ordonnance pour le redémarrage Granarolo dell’Emilia, Castel San Pietro Terme et Castenaso, villes de la région bolognaise, et de Reggio d’Émilie. Compte tenu de la baisse significative des températures, dans la région de Reggio Emilia également, au cours des prochains jours, grâce à une ordonnance, il sera possible de maintenir le chauffage allumé au maximum 7 heures par jour.

Aussi pour Bologne l’administration communale, compte tenu des conditions climatiques actuelles et des éventuelles répercussions négatives sur la santé des couches les plus faibles des citoyens, a autorisé la prolongation de la mise en marche des systèmes de chauffage de tous types de bâtiments jusqu’au 26 avril inclus, jusqu’à une maximum de 6 heures par jour et ne pas dépasser une température de 19 degrés dans les chambres.

La vague de froid qui frappe le Ligurie dans ces heures, même avec le retour de la neige dans certaines zones, il a convaincu le maire de Gênes Marco Bucci signera une ordonnance autorisant le rallumage facultatif des systèmes de chauffage jusqu’au 30 avril. Conseil, le maire a signé vendredi une ordonnance pour la prolongation du chauffage du 19 avril au 23 avril, pour un maximum de 6 heures par jour. Aussi pour Pimenter la même disposition s’appliquera, tandis qu’un Recco la décision a été prise mardi dernier déjà, avec une mise en marche prévue du 15 au 30 avril à raison de 8 heures par jour, divisées en deux tranches de 4 heures. Même chose à Bogliascodu 22 avril au 28 avril, pour un maximum de six heures par jour.

Ici aussi Lombardie se prépare à rallumer les radiateurs : un Vimercate, dans la province de Monza et Brianza, du 15 avril au 14 octobre, les systèmes de chauffage peuvent fonctionner pendant un maximum de 7 heures par jour, avec une température maximale de fonctionnement de 19 degrés ; mais aussi à Brescia la maire Laura Castelletti a autorisé une prolongation de la mise en marche des systèmes de chauffage, même jusqu’au 6 mai prochain inclus. À Rho, dans la région de Milan, pourra être allumé au maximum sept heures par jour, entre 5h00 et 23h00, à partir du lundi 22 avril et pendant la semaine suivante. Même chose à Bouillir.

Les températures ont également baissé Frioul: la Commune de Udine a autorisé la mise en marche facultative des systèmes de chauffage installés sur le territoire communal dans la limite de 7 heures par jour. Décision également égale à Pordénonejusqu’au 28 avril mais pour une durée maximale de 6 heures et 30 minutes.

Le Piémont se prépare au rallumage : annonce Alexandrie la possibilité d’anticiper l’allumage des systèmes de chauffage a été accordée, les citoyens pouvant activer leur système de chauffage au maximum sept heures par jour. Aussi pour Bielle Et Lever du soleil la même décision a été prise.

Même au Centre les radiateurs sont rallumés

Mais la forte baisse des températures n’a pas seulement affecté le Nord ; Les températures ont également baissé dans le Centre, plusieurs administrations municipales ayant décidé de remettre en marche les systèmes de chauffage.

Dans Abruzzesles premiers étaient Chiéti Et Avezzano, avec les maires qui ont signé l’ordonnance de rallumage des radiateurs, à partir d’aujourd’hui jusqu’au mercredi 1er mai inclus. Un acte nécessaire en raison de la forte baisse des températures et en réponse aux demandes de nombreux citoyens, notamment les personnes âgées et vulnérables.

Redémarrage des radiateurs également en Toscanepour l’instant seulement une annonce Arezzo (du vendredi 19 avril au mercredi 24 avril inclus, dans la limite maximale de six heures par jour et avec l’invitation à ne pas dépasser une température de 17°C pour les bâtiments affectés à des activités industrielles, artisanales et assimilées et de 19°C pour tous les autres bâtiments) e Borgo San Lorenzoen florentin.

Même le maire de Sienne, Nicoletta Fabio, a signé une ordonnance pour prolonger la mise en marche des systèmes de chauffage du 15 avril au 30 avril 2024, tant dans les bâtiments publics que privés. Ces systèmes peuvent être utilisés au maximum six heures par jour, réparties librement tout au long de la journée.

La météo dans les prochains jours

L’Italie connaît actuellement un flux de courants froids qui amènent une température modérée l’instabilité dans différentes régions du pays, avec des températures généralement inférieures à la moyenne, surtout dans les zones du nord-est, sur toute la côte adriatique et dans le sud. Voyons en détail ce qui nous attend dans les prochaines heures.

En Ligurie et dans le Piémont, il est même possible qu’il y arrive neigemême dans les zones de plaine entre la région de Cuneo et la région inférieure d’Asti, comme la région des Langhe, à des altitudes comprises entre 5 et 600 mètres. La pluie et le mauvais temps affecteront également les autres régions du nord de l’Italie, avec des chutes de neige à des altitudes légèrement plus élevées, notamment dans les montagnes des Apennins du Nord. Même dans les autres régions du Nord, où le temps sera encore instable, les températures maximales resteront nettement inférieures à la moyenne saisonnière, avec des valeurs qui ne dépasseront probablement pas 10°C.

Il faudra peut-être attendre pour observer un changement climatique plus de la moitié de la semaine prochaine. À ce moment-là, les courants d’air pourraient s’orienter du sud-ouest, en raison d’une timide approche des anticyclones sur notre pays, provoquant ainsi une augmentation progressive de la température.

Tags:

PREV La saison Ravenna in Music se termine avec l’Orchestre de Chambre de Mantoue
NEXT Maignan intransférable ? SKY révèle la position de Milan