Florence, les syndicats des bus : « SOS circulation et chantiers » (et les ingénieurs demandent le périphérique)

Florence, les syndicats des bus : « SOS circulation et chantiers » (et les ingénieurs demandent le périphérique)
Florence, les syndicats des bus : « SOS circulation et chantiers » (et les ingénieurs demandent le périphérique)

DeLuca Gasperoni

La lettre de la CGIL, de la CGIL et de l’UIL au maire et aux candidats : un parcours du combattant à Florence, faire respecter les règles

Un manifeste pour la mobilité qui part de demande d’un périphérique florentin autour de la villereliant différents tronçons restés inachevés – le viaduc indien, le viaduc de Varlungo et la Viale XI Agosto -, pour créer une alternative intermédiaire entre les rocades et l’autoroute A1 et réduire la circulation en ville.

Lancer un paquet de propositions pour résoudre l’un des problèmes perçus comme les plus urgents par les citoyens (le premier parmi les priorités selon l’enquête menée par Ipsos il y a quelques jours pour le Courrier), c’est-à-dire circulation et mobilité urbaine, est la commission Mobilité et Transports de l’Ordre des Ingénieurs de Florence, qui s’adresse directement aux candidats candidats au Palazzo Vecchio.

Un plan qui va de pair avec l’invitation à garantir “la sécurité, le respect des règles, la bienséance, le sens civique, la voirie et la mobilité mais aussi l’efficacité des transports publics”, transmise par les syndicats dans une lettre au maire sortant, Dario Nardella, aux aspirants maires, à la police municipale et à Autolinee Toscane.

«Il nous faut un périphérique pour sauver Florence qui souffre du manque de périphérique. L’A1 ne peut pas être le périphérique urbain, car le trafic local se confond avec le trafic longue distance avec une composante de trafic intense, les entrées et sorties sont trop raréfiées et la connexion avec le nord-est manque”, expliquent les ingénieurs florentins. pointant du doigt les embouteillages dans les avenues et espérant une multiplication des pistes cyclables.

«Il nous faut un périphérique en dehors des avenues du XIXe siècle mais plus interne que le tronçon autoroutier, complétant les chaussées supérieures du pont de Varlungo avec un tunnel qui passe sous la via Rocca Tebalda et la voie ferrée”.

La réduction du trafic, expliquent-ils, viendra de la mise en service des futures lignes de tramway vers Bagno a Ripoli et Rovezzano, d’un meilleur service de bus et du renforcement des chemins de fer grâce à la grande vitesse. Parmi les problèmes les plus urgents à résoudre figurent le stationnement et la saturation des voies d’accès à la ville : FiPiLi, liaison autoroutière Sienne-Florence et Chiantigiana. En outre, dans le quadrant nord, soulignent les ingénieurs, “il faudrait prévoir la construction d’un nouveau carrefour sur l’A1 dédié à Campi Bisenzio mais également utile pour le trafic vers Signa et Scandicci”.

L’attention des secrétaires territoriaux Filt-Cgil, Fit-Cisl, Uiltrasporti, Faisa-Cisal de Florence, Rsa et Rls At Urbano Centro se concentre plutôt sur les difficultés des transports publics : « Les mots ou les intentions ne servent pas à grand-chose lorsqu’on voyage sur un itinéraire régulier. chaque jour, cela devient un parcours du combattant.” Quelques exemples sont la Place Saint-Marc qui «avec le chantier du tramway constitue un goulot d’étranglement très difficile pour les bus et où il y a des scooters qui éclaboussent partout», la Via Panzani ou la Via Nazionale, «avec des véhicules garés de manière sauvage qui empêchent également le transit des piétons sur la trottoirs.” En bref, concluent les syndicats, « il faut plus d’attention et de contrôle sur les principales routes et terminaux. La nôtre n’a pas vocation à être une atteinte à la mobilité durable mais au contraire, le respect des règles augmente aussi leur sécurité.”


Accédez à toute l’actualité de Florence

Le bulletin d’information

Si vous souhaitez rester informé de l’actualité de Florence, abonnez-vous gratuitement à la newsletter du Corriere Fiorentino. Arrive directement dans votre boîte de réception tous les jours à 12h. Cliquez ici.

28 mai 2024

© TOUS DROITS RÉSERVÉS

PREV FORMAT ANGELO DEL CASTELLO PREMIA TALENTI FVG –
NEXT Le football entre branding territorial et géopolitique