Salerne, le sacrifice de Falcone oublié

Salerne institutionnelle, deuxième ville de Campanie, ignorée jeudi 24 mai dernier, 32e anniversaire du massacre de Capaci (Palerme) dans lequel le juge a constaté une mort horrible Giovanni Falconela femme Francesca Morvillo et trois officiers d’escorte. Ce triste anniversaire a été commémoré de manière adéquate dans toute l’Italie et l’avertissement le plus sévère et le plus opportun contre le crime organisé est venu du discours du Président. Mattarelle. La distraction injustifiée du massacre de Capaci rappelle la phrase la plus célèbre de Giovanni Falcone : «Ceux qui ont peur meurent tous les jours, ceux qui n’ont pas peur ne meurent qu’une fois». Se souvenir du sacrifice de Giovanni Falcone aurait été un devoir envers cette partie de la justice italienne qui, bien que consciente d’être dans la ligne de mire du crime organisé, l’a combattu et le combat ouvertement.

Salerne institutionnelle a démontré par le silence qu’elle n’a pas de mémoire ! Pourtant, dans la via Nizza, au coin de la via Buonocore, un monument a été érigé à la mémoire des magistrats tués par la mafia : Falcone et Bourse. Cela aurait aussi été l’occasion de se souvenir des deux victimes de la Camorra : le maire de Païens Marcello Torre et le célèbre avocat pénaliste Dino Gassani qui avant de s’effondrer sur son bureau dans une mare de sang a eu le courage d’écrire la phrase “Je ne peux pas perdre toute dignité« . Il voulait dire qu’il n’accepterait jamais les diktats de la Camorra. Il est navrant de voir l’état d’abandon dans lequel se trouve le monument, souvenir éternel de l’assassinat commis par la mafia Falcone et Borsellino. C’est un journaliste de Salerne qui a demandé au maire de Salerne de l’époque, l’honorable Vincenzo De Luca, pour rappeler avec un monument la lutte de Falcone et Borsellino contre le crime organisé. L’accusation a été portée par le maire De Luca. Naturellement, le monument a été inauguré avec une large participation populaire. Il n’y a pas eu de suite ! Commentaires? Nous n’avons qu’à pleurer !

PREV Les événements du week-end à Palerme du 14 au 16 juin 2024
NEXT Développement, protection et valorisation du patrimoine forestier d’Émilie-Romagne : 4,5 millions d’euros du projet européen Arcadia