Décédé devant l’hôpital de Reggio de Calabre : peut-être un vol qui a mal tourné

L’homme décédé hier devant l’hôpital “Morelli” de Reggio de Calabre est originaire de Catane. L’identité a été établie par l’escouade volante et les carabiniers qui mènent les enquêtes coordonnées par le procureur Giovanni Bombardieri et le député Nunzio De Salvo. Selon ce qui s’est passé, le mort, un homme de trente ans, a été victime d’un coup mortel à l’arme blanche survenu hier matin à Reggio de Calabre lors d’un vol qui a mal tourné. Il s’agit de l’hypothèse la plus crédible sur laquelle travaillent les enquêteurs, qui ont d’abord identifié la voiture utilisée pour accompagner la victime à l’hôpital après le vol, une Fiat Punto, puis ont retrouvé les deux qui se trouvaient à bord de la voiture à Messine. La voiture a été retrouvée à l’embarcadère pour la Sicile, à Villa San Giovanni. Selon la reconstitution, ils essayaient de retourner à Catane mais n’ont pas pu le faire car un autre d’entre eux a également été blessé et, en raison de son état précaire, a été contraint d’être admis à l’hôpital de Messine où il est surveillé par la police. . Le parquet tente désormais de reconstituer toute l’histoire pour comprendre où a eu lieu la tentative de vol et la dynamique qui a conduit à poignarder le trentenaire décédé et à blesser l’autre. À l’heure actuelle, les enquêteurs visionnent des images de systèmes de vidéosurveillance qui pourraient fournir des détails et permettre de retrouver les responsables du meurtre.

PREV Le Préfet de Potenza a rencontré les nouveaux maires
NEXT Arrivée de soixante-quinze Bpm au Sénat, une délégation de Plaisance accueillie au Palais Madama