Contrôles à Catane, armes et conduite indisciplinée : une plainte et des sanctions

Chèques à Catane

Dans le cadre des activités visant à prévenir toute forme d’illégalité généralisée, selon l’impulsion du Commandement Provincial des Carabiniers de Catane, les soldats de la Compagnie Piazza Dante, soutenus par les collègues du 12ème Régiment “Sicilia”, ont réalisé, en Ces derniers jours, dans le quartier très peuplé de San Cristoforo et dans le centre historique de Catane, un service de contrôle extraordinaire a été mis en place dans les zones de plus grande concentration et le long des rues à plus fort trafic, visant à accroître le sentiment de sécurité réelle et perçue.

Dans ce contexte, l’armée a concentré son attention sur la lutte contre la vente de drogues et d’armes inappropriées, en effectuant diverses fouilles de personnes et de véhicules aux points de contrôle.

En particulier, lors de l’inspection d’un véhicule conduit par un homme de 42 ans de Francofonte, les carabiniers ont trouvé, à l’intérieur du tableau de bord du véhicule, un interrupteur d’une longueur totale de 14,5 cm.

L’homme, qui a arrêté de conduire sa voiture via Mulino Santa Lucia, semblait nerveux et inquiet du contrôle, à tel point qu’il a d’abord répondu aux questions des militaires de manière évasive et en balbutiant. C’est également pour cette raison que l’équipage a décidé d’enquêter plus en profondeur. Lors de la fouille du véhicule, les militaires ont immédiatement trouvé l’arme de poing dont le conducteur n’a pas pu justifier sa présence. L’homme de 42 ans a été dénoncé aux autorités judiciaires pour port d’armes ou d’objets susceptibles de choquer.

Au cours d’une patrouille dans le quartier de San Cristoforo, un équipage de l’Unité Opérationnelle, fort de sa profonde connaissance du tissu criminel de la zone, a décidé d’approfondir une délicate acquisition d’informations opérationnelles, concernant la présence d’une arme dans un immeuble en cours de rénovation via Plebiscito.

En effet, après avoir parcouru toute la zone centimètre par centimètre, les carabiniers ont identifié le point marqué et après une longue recherche entre les interstices de la paroi de séparation de la structure, ils ont trouvé un fusil à l’intérieur d’une sorte de grande cavité. Après avoir retiré l’arme du mur, bien cachée, la police a découvert qu’il s’agissait d’un fusil de type Winchester 1866 Yellowboy encore en état de marche, qui a été récupéré et saisi pour complément d’enquête.

En corollaire aux résultats opérationnels obtenus, des contrôles routiers ont également été menés pour lutter contre les comportements de conduite irresponsables pouvant constituer un danger pour la sécurité publique. Au total, 94 conducteurs et passagers ont été identifiés sur la route et 69 véhicules ont été contrôlés. 32 amendes ont également été infligées pour violations du code Starda pour un total de 35 615 euros, notamment pour des comportements graves tels que la conduite sans permis et l’absence de couverture d’assurance, ainsi que l’arrêt administratif de 10 voitures et le retrait de 2 documents de circulation.

PREV La nouvelle usine d’eau de Moncalieri ciblée par les voleurs de cuivre. Mais cette fois, les justiciers gagnent
NEXT Le football entre branding territorial et géopolitique