Chute à 300 mètres du sommet du Grand Paradis valdôtain: décès de l’alpiniste Roberto Dissegna

Chute à 300 mètres du sommet du Grand Paradis valdôtain: décès de l’alpiniste Roberto Dissegna
Chute à 300 mètres du sommet du Grand Paradis valdôtain: décès de l’alpiniste Roberto Dissegna

L’alpiniste Roberto Dissegna est décédé sur le coup. L’homme gravissait le sommet du Grand Paradis dans la Vallée d’Aoste lorsque, pour des raisons à déterminer, il est tombé dans le vide.

Roberto dessine

L’alpiniste Roberto dessine tombé du sommet du Grand Paradis, dans la Vallée d’Aoste, vers 9 heures ce matin, Lundi 17 juin. L’homme est tombé dans le vide pour des raisons encore inconnues et est mort sur le coup. Roberto dessine, 57 ans, résidant à Fellette di Romano d’Ezzelino, était instructeur expert du CAI de Bassano del Grappa et travaillait comme boucher. L’homme est tombé d’environ 300 mètres dans le vide. Dissegna était avec une autre personne, un partenaire d’escalade : ensemble, ils avaient passé la nuit au refuge Chabod, puis étaient partis et avaient atteint le sommet de la face Nord.

L’alarme a été tirée sur ce qui s’est passé pendant l’ascension par un groupe d’alpinistes qui se trouvaient dans la zone et qui ont été témoins de l’accident. Les secours en montagne valdôtains sont intervenus sur place puis ont récupéré le corps de l’alpiniste et l’ont transporté à Courmayeur, le confiant au Service de Secours Alpin de la Guardia di Finanza.

Cependant, la mésaventure de la nuit dernière entre deux alpinistes sur la Croda Bianca dans la région de Belluno s’est bien terminée. Peu avant 17 heures, les deux hommes de Pieve di Cadore ont contacté la station 118 car, en revenant de Spigolo Fanton, ils s’étaient perdus. Les deux hommes, âgés de 34 et 28 ans, indemnes mais désorientés, ont été mis en contact téléphonique avec le service de secours alpin de Pieve di Cadore. Heureusement, les sauveteurs ont réussi à les localiser et à les orienter vers le bon itinéraire après avoir reconnu le point où ils se trouvaient grâce aux coordonnées fournies sur le téléphone. L’hélicoptère Suem les a secourus, les transporter en aval sans autre problème. À bord de l’hélicoptère se trouvaient deux volontaires qui ont vérifié l’état de santé des deux grimpeurs et les ont ramenés sains et saufs dans la plaine. Après le premier traitement du cas, tous deux ont pu à nouveau embrasser leur famille et rentrer chez eux.

PREV Basse Romagne: températures élevées pour le mercredi 17 juillet, alerte orange émise
NEXT Crise de l’eau dans la région du Haut Crotone : Plan d’urgence des études soriques