FEDERICO RUZZA : « LE FACTEUR DE TERRAIN DE MONIGO COMPTE BEAUCOUP »

FEDERICO RUZZA : « LE FACTEUR DE TERRAIN DE MONIGO COMPTE BEAUCOUP »
Descriptive text here

Après avoir absorbé l’importante victoire en URC face au Connacht le week-end dernier, les Lions ont repris l’entraînement depuis lundi et se concentrent sur les huitièmes de finale de Challenge Cup face aux Emirates Lions. Il se jouera le samedi 6 avril au soir (18h30) dans la maison trévisoise de Monigo. Federico Ruzza sur les micros de BENTV il se projette sur la course à élimination directe.

Federico, à quel point la victoire contre Connacht t’a-t-elle aidé d’un point de vue mental ?
« C’était bon pour le moral après avoir affronté trois matches difficiles. C’est un bon signe de gagner un match contre une équipe très difficile comme le Connacht. Nous savons qu’il y a des choses à améliorer mais nous avons réalisé une solide performance. De plus, c’est une victoire qui nous permet de rester bloqués au classement avec des positions légèrement plus élevées. Cela nous a donné de l’énergie et maintenant nous travaillons avec plus de moral en analysant les aspects que nous pouvons améliorer.».

Maintenant, nous revenons à la réflexion sur la Challenge Cup, les Lions font partie de l’URC et en novembre vous avez participé au championnat. De quelle équipe s’agit-il ?
« C’est une équipe d’excellente qualité et qui a beaucoup grandi au cours de la dernière période. Ils ont une ligne arrière très dangereuse et un package très solide. Ils allient la partie physique à la partie habileté grâce à leurs trois-quarts électriques. C’est une équipe difficile à affronter et différente de celle que nous avons affrontée en novembre. Il faut bien préparer le match
».

Quels aspects du jeu pourraient s’avérer cruciaux ?
« La comparaison sur les phases statiques sera certainement fondamentale. La mêlée et la touche auront un poids spécifique important. Samedi dernier contre Connacht, ils étaient sous notre contrôle et nous avons vu à quel point il était plus facile d’avoir sa propre possession au moment de lancer le match. Nous partons donc de là et nous avons également remarqué à quel point les Lions sont une équipe qui gagne en confiance avec le package et qui a ensuite l’inertie à exploiter à travers le milieu de terrain offensif. Il faudra maintenir un haut niveau avec les huit premiers hommes.”
.

Vous bénéficiez du facteur pitch : dans quelle mesure peut-il vous aider ?
«Je pense que c’est très important. On le dit toujours, mais surtout dans ces défis d’élimination directe qui se font davantage sentir. Nous savons qu’en coupe, ce sont des huitièmes de finale et cela aussi est fascinant. Avoir le facteur terrain, c’est bien et ce sont des occasions spéciales. Au cours de la dernière période à Monigo, il y a eu plusieurs occasions spéciales et l’ambiance a été différente. On le perçoit sur le terrain”.

Pour ne manquer aucune actualité venant de la planète verte et blanche, abonnez-vous à la chaîne Benetton Rugby Telegram et Whatsapp !

PREV où il peut aller à Barcelone
NEXT Qui est Alessandro Ferrari, nouveau directeur général de la Fiorentina. De la communication à l’héritage de Barone