Formule 1, Verstappen domine le GP de Chine. Les Ferrari sont hors du podium

Formule 1, Verstappen domine le GP de Chine. Les Ferrari sont hors du podium
Formule 1, Verstappen domine le GP de Chine. Les Ferrari sont hors du podium

Max Verstappen a dominé le GP de Formule 1 de Chine, progressant dans le classement mondial. Le Pilote Red Bull il n’avait pas de rivaux, terminant la course avec près de 14 secondes d’avance sur Norris qui a réalisé une belle course avec sa McLaren. Déception cependant pour Ferrari dont on attendait beaucoup plus au vu des derniers résultats.

C’est la victoire numéro 58 du Néerlandais et il compte désormais 25 points d’avance sur son coéquipier Pérez au classement. Beaucoup plus loin, troisième, Leclerc. De retour au GP, Verstappen a une fois de plus démontré qu’il avait un avantage sur ses rivaux. Le seul “défaut” était de ne pas pouvoir réaliser le tour le plus rapide, qui a été réalisé par Fernando Alonso au tour numéro 47.

Une fois la course terminée, le champion du monde a souligné qu’il avait l’impression de rouler sur piste et qu’il pouvait donc faire ce qu’il voulait. Bref, Verstappen était tout simplement injoignable en Chine. Excellent deuxième position pour l’Anglais de McLaren qui ne s’attendait pas à un résultat similaire sur ce circuit. Norris a a également profité de l’entrée de la Safety Car et finalement il a réussi à garder Pérez derrière lui dans la deuxième Red Bull.

Ferrari visait le podium et ils ont échoué dans cet objectif. Les deux SF-24 ont eu beaucoup de difficultés, notamment avec les composés les plus durs. Le sentiment est cependant qu’il existe un besoin urgent d’une mise à jour technique permettant d’améliorer les performances. Peut-être que quelque chose pourrait déjà arriver à Miami, mais le gros des nouvelles arrivera à Imola.

Ainsi, les quatrième et cinquième places terminent respectivement avec Charles Leclerc et Carlos Sainz. A noter qu’au départ, les Ferrari ont perdu beaucoup de temps, Leclerc s’écartant sur la gauche pour se défendre de Sainz et laissant ainsi la porte ouverte sur la droite à George Russell et Nico Hulkenberg.

Sixième place pour Russel et septième pour un Alonso qui a fait le show dès les premiers instants grâce au choix de commencer par les softs. Compte tenu des performances de ses voitures, l’Espagnol a opté pour des relais plus courts et un arrêt supplémentaire. Nous nous envolons maintenant pour Miami où nous courrons le 5 mai.

Tags:

PREV Gasperini, un regret pour Atalanta-Juve et dribble sur l’avenir : “C’est dit…”
NEXT la mémoire sur Sky Sport F1 et MAINTENANT