Hymne d’Al Bano et Mameli à la finale de la Coupe d’Italie : polémique

Hymne d’Al Bano et Mameli à la finale de la Coupe d’Italie : polémique
Hymne d’Al Bano et Mameli à la finale de la Coupe d’Italie : polémique

L’hymne Mameli chanté par Al Bano avant la finale de la Coupe d’Italie entre l’Atalanta et la Juventus est devenu un cas : les réactions sur les réseaux sociaux

La performance de Al-Banoappelé à chanter l’hymne italien à l’occasion de Finale de la Coupe d’Italie entre l’Atalanta et la Juventus qui s’est déroulé au stade olympique de Rome : sa prestation n’a pas convaincu, générant beaucoup de polémiques sur les réseaux sociaux.

Hymne d’Al Bano et Mameli : la performance devient une coïncidence

La soirée fut inoubliable : un olympique emballés et attendant que les deux équipes entrent sur le terrain, prêtes à concourir pour le trophée tant convoité. Depuis des années, la Lega Serie A choisit un artiste pour chanter l’hymne italien avant chaque finale : cette année, le choix s’est porté sur Al Bano, l’un des monstres sacrés de notre écriture locale.

Le chanteur de Cellino San Marco il s’est présenté avec son inévitable panama blanc, prêt à chanter l’hymne mameli : comme le veut la tradition, il est monté sur scène en se lançant dans l’une de ses proverbiales notes aiguës, mais quelque chose a surpris aussi bien les spectateurs dans les tribunes que ceux à la maison, devant la télé.

Celui d’Al Bano était une réinterprétation très personnelle de “Frères d’Italie”, loin de la tradition : un rythme qui n’a pas convaincu ceux qui l’écoutaient. En outre, à la fin, l’artiste des Pouilles, cherchant le soutien du stade, a entonné trois fois le mot “Italie”, crié à pleins poumons, sans toutefois recevoir de réponse des supporters.

Réactions sociales

Comme cela arrive souvent dans ces cas-là, les réactions des sociale ils étaient brûlants, parfois même impitoyables. Les critiques ont été nombreuses et de toutes sortes : certaines se sont plaintes du choix d’Al Bano d’interpréter une sorte de “reprise” de l’hymne italien, refusant aux fans et aux spectateurs la possibilité de le chanter en suivant les notes traditionnelles.

Beaucoup ont exprimé leur désaccord sur ce triple cri final “Italie” qui aurait aggravé une performance déjà en dessous des standards de l’artiste de Cellino San Marco. De plus, les utilisateurs des réseaux sociaux les plus audacieux ont évalué performanceaffirmant avoir remarqué quelques fausses notes.

Les commentaires positifs ne manquent pas : beaucoup, au-delà du chant, étaient heureux d’avoir vu et entendu à l’œuvre Al Bano, un chanteur qui représente l’un des symboles de la musique italienne, non seulement dans le pays mais aussi à l’étranger, où il est toujours très apprécié.

Les autres chanteurs d’hymnes

Al Bano n’a été que le dernier artiste, par ordre chronologique, appelé à chanter l’hymne de Mameli avant la finale de la Coupe d’Italie qui a vu cette année la victoire de la Juventus 1-0 sur l’Atalanta, grâce au but marqué par Dusan Vlahovic, attaquant serbe présent au classement de les cent footballeurs les plus chers du monde. En 2023, c’était au tour de Gaia de se produire au stade olympique de Rome, tandis que l’année précédente c’était Arisa qui chantait “Fratelli d’Italia” : pour elle, c’était la deuxième fois puisqu’elle avait déjà chanté dix ans plus tôt.

En 2021, la finale de la Coupe d’Italie a eu lieu exceptionnellement à Reggio Emilia : à cette occasion, l’hymne a été chanté par Annalisa, protagoniste du dernier Sanremo avec « Sincerely », l’une des chansons les plus écoutées du Festival. Parmi les artistes qui ont chanté l’hymne italien avant la finale, il y avait aussi : Noemi, Lodovica Comello, Chiara Galiazzo, Alessandra Amoroso, Malika Ayane et Emma.

PREV Tour de Suisse 2024, Mattias Skjelmose rafraîchi : “Un jour important, aussi pour l’équipe qui a cru en moi”
NEXT A1 F – Martina Crippa et Famila Schio ensemble pour une autre saison