Le père de Caroline Wozniacki est sévère contre la WTA et les organisateurs de Rome et Roland Garros

Le père de Caroline Wozniacki est sévère contre la WTA et les organisateurs de Rome et Roland Garros
Le père de Caroline Wozniacki est sévère contre la WTA et les organisateurs de Rome et Roland Garros

Caroline Wozniacki il est désormais numéro 117 mondial. La joueuse danoise, née en 1990, et ancienne numéro 1 mondiale, a joué à Madrid où elle a perdu Sara Errani lors d’un premier tour âprement disputé, il n’a pas participé au tournoi Rome et ce ne sera pas sur le tableau d’affichage même à Roland Garroslors du deuxième tournoi du Grand Chelem de l’année.

Et le tennisman danois a décidé de ne pas participer aux qualifications qui se déroulent cette semaine. Le père de Caroline Wozniacki, Piotr, s’en est durement pris aux organisateurs de Rome et Roland Garros mais surtout la WTA déclarant qu’elle ne soutient pas “le retour des joueurs comme sa fille Caroline, qui s’est battue pour revenir au tennis après avoir fondé une famille, soulignant des problèmes tels que l’attribution de wild-cards et le manque de reconnaissance des athlètes féminines”.

L’attaque de Piotr Wozniacki contre Rome, Roland Garros et la WTA

“Ma fille – a déclaré le père Wozniakcki au site polonais sport.pl – n’a pas de classement protégé parce qu’elle avait un longue pause. Très bien alors. Mais cela ne vaut-il pas la peine d’aider une telle fille si elle décide de revenir ? La WTA croit ne pas agir.

Caroline était numéro un dans les charts. Il a gagné un tournoi du Grand Chelem, il a remporté le Maîtrisea disputé près de 60 finales de leurs tournois et en a remporté 30. Nous parlons donc d’une joueuse de tennis complète qui a certainement accru la popularité du tennis mais il s’avère qu’elle n’est plus la bienvenue.

Cela se produit parce qu’aujourd’hui, dans le tennis, tout repose uniquement sur les relations, sur la connaissance et non sur des règles claires. » Papa Wozniacki attaque durement : « Naturellement, après la pause maternité, ma fille n’avait aucun point.

Les règles du tennis aujourd’hui sont telles qu’il n’en existe plus joker obligatoire pour quelqu’un qui figurait autrefois dans le top 20, a fait une longue pause et est revenu. C’était vraiment ça utile pour les joueurs de tennis qui reviennent après avoir eu un fils ou une fille et pour ceux qui reviennent de blessures graves.

Et maintenant ma fille, Angelique Kerber ou Naomi Osaka ils dépendent simplement des décisions de quelqu’un d’autre. Depuis l’année dernière, tout jokers ils sont la propriété des tournois et la WTA s’en lave les mains.” L’attaque ensuite à Rome : “Pour le tournoi Rome toutes les wild-cards, et il y en avait huit, ont été attribuées à des Italiens.

Je comprends la promotion de vos joueuses, mais comment pouvez-vous donner le droit de jouer dans un tournoi de ce rang à des filles qui ne devraient même pas encore penser à jouer dans un tournoi WTA 1000 ?». C’est sur Roland Garros: “Bien sûr, nous aurions pu jouer les qualifications, car nous avons un classement qui le permettait.

Caroline n’est pas le genre de personne qui considère les qualifications comme une honte. Il pouvait jouer. Mais dans le cas de Roland Garros, elle voulait juste voir si elle était respectée. C’est pour cela qu’elle n’est pas allée aux qualifications. Pour Wimbledon la situation est telle que nous attendons, mais nous savons déjà à quoi nous pouvons nous attendre.

Et à Wimbledon, si elle n’obtient pas de wild card, nous jouerons les qualifications. » Note finale : « Ma fille a un certain statut, c’est une athlète accomplie, c’est une mère heureuse, elle a aussi connu une réussite financière. .

Je ne dis absolument pas tout cela pour déplaire à qui que ce soit. Je le fais pour montrer le la réalité de toute cette situation“.

PREV A2 MARKET – Nardò, Nicolai: “Salut subi, en avant avec Luca Dalmonte”
NEXT Borussia Dortmund-Real Madrid, Ancelotti : “La Ligue des Champions est notre histoire”