MotoGP 2024. Les bulletins du GP de Catalogne : Bagnaia, quel personnage. Martin, quelle gestion. Márquez, de retour – MotoGP

MotoGP 2024. Les bulletins du GP de Catalogne : Bagnaia, quel personnage. Martin, quelle gestion. Márquez, de retour – MotoGP
MotoGP 2024. Les bulletins du GP de Catalogne : Bagnaia, quel personnage. Martin, quelle gestion. Márquez, de retour – MotoGP

Au lendemain du passionnant week-end catalan, notre Zam donne ses notes aux pilotes et aux motos

28 mai 2024

Francesco Bagnaïa : 8

LLa course a été fantastique, le dépassement au virage 5 où il avait chuté au sprint était une confirmation du caractère du champion. Très fort. Mais l’erreur de samedi est grave, une telle victoire ne peut pas être jetée “dans les toilettes”, selon ses propres termes. Sa capacité de réaction est hors du commun. Bon garçon.

Jorge Martín : 8

Uune chute en Q2, un sprint en dessous de son potentiel, une belle course, un mélange de vitesse et de gestion. C’est ainsi que vous pouvez gagner la Coupe du monde. Mature.

Marc Márquez : 9

D” D’accord, ne pas passer en Q2 est une grave erreur, mais il il s’est rattrapé en course, réalisant deux autres retours mémorables. Certains disent : il n’a pas encore gagné, il n’est plus le même qu’avant. D’autres argumentent : ce n’est que sa sixième course avec la Ducati et il est toujours le meilleur avec la GP23. Et ce n’est pas une opinion, mais un fait. Du titre.

Aleix Espargaró : 10

Cémouvant et très humain dans le message d’adieu, déterminé et très rapide en piste : il a été le grand protagoniste du week-end, un mélange d’émotions, toutes positives. Et ce sprint remporté également grâce à trois coureurs tombés devant lui semble presque avoir un design “supérieur”, un hommage à la personne, avant même le coureur. Merci Aleix.

Fabio Di Giannantonio : 7,5

DDeux faux départs le limitent un peu, mais ça grandit et après MM93 c’est clairement le meilleur avec le GP23. La méthode est toujours la même : ça prend du temps, mais on y arrive. Convaincant.

Raúl Fernández : 8

NonElla Sprint a clairement exagéré, mais ce n’est pas grave, c’est bien de le faire à ce moment-là. En course, il montre qu’il a appris sa leçon et qu’il est décidément plus prudent, mais il remporte un excellent résultat. Surtout, donne le sentiment que le phénoménal pilote Moto2 (et Moto3) est de retour. Enfin.

Alex Márquez : 5,5

LEn Q1 est “sacrifié” par l’équipe pour tirer son frère, au sprint on ne le voit pas, en course il va un peu mieux. Mais làL’année dernière, il a montré un potentiel plus élevé. Comme çi comme ça.

Classeur Brad : 5

Nonle sprint va très vite mais est aussi trahi au virage 5, on voit très peu pendant la course. On attend plus de lui : en difficulté.

Fabio Quartararo : 6

LELors des qualifications, il se fait payer pour la première fois par son coéquipier, mais il est ensuite toujours le premier pilote sur une moto japonaise à atteindre la ligne d’arrivée. Mais, malheureusement pour lui, c’est un autre championnat. Attendez et espérez…

Miguel Oliveira: 5

QNous pouvons constater une certaine amélioration, mais cela ne l’aidera certainement pas de voir Fernandez aller si vite. Espérons que cela l’encourage à faire mieux. Moment compliqué.

Marco Bezzecchi: 4

SOn est très loin de lui et de nos attentes: une involution vraiment inattendue, du moins pour moi. Pour l’instant, il semble tenir le coup psychologiquement, mais force est de constater qu’un tournant s’impose. Rêve du GP22…

Viñales non-conformistes : 4

Dprès avoir été le pilote de référence d’Aprilia pendant 4 courses, le voici disparu dépassé par l’exubérance de son coéquipier. Est-ce un incident isolé ou sommes-nous des incidents habituels ?

Pedro Acosta : 6

COn ne peut pas se tromper quand on fait ses débuts en MotoGP, même si on est un phénomène et qu’on a déjà remporté deux championnats du monde à vingt ans. Au sprint, il remporte encore un podium et, plus généralement, donne toujours la sensation d’être très rapide. Pour le moment, cela peut suffire. C’est le MotoGP.

Luca Marini: 4

R.imane le pire des pilotes Honda à l’arrivée, mais cette fois, il était nettement plus proche de ses coéquipiers. Il fait un autre travail, malheureusement il est difficile de voir les résultats. Cela demande de la patience.

Enea Bastianini: 4

P.D’après les images, il a raison, il n’aurait pas dû être pénalisé, entre les deux Alex Marquez semble coupable. Le moment est délicat, il est compréhensible d’être en colère, mais les décisions de l’arbitre, même erronées, doivent être respectées. Anarchiste.

Franco Morbidelli : 5

Lla vitesse a été retrouvée, comme le confirment les qualifications. Il y a un manque de régularité dans la course et de clarté dans la gestion de certaines situations: en ce moment, il est « attaqué » par ses collègues, beaucoup le jugent trop agressif. Mais il y a des améliorations.

Ducati DesmosediciGP : 9,5

Ttroisième podium consécutif monopolisé, avec deux GP24 et une GP23. Bien sûr, il y a les coureurs les plus forts et les plus en forme, mais avec ce vélo, tout est un peu plus facile.

Aprilia RS-GP: 9

Lla sensation est que c’était à la hauteur de la Ducati.

KTM RC16 : 8,5

Qcette fois, la limite était plutôt les motards.

Yamaha M1 : 6

P.Pour la deuxième fois consécutive, un pilote (cette fois Rins) entre directement en Q2. En course, il met presque une seconde par tourmais certaines améliorations peuvent être constatées.

Honda RC213V : 5

Ll’engagement ne manque pas: des innovations (aérodynamiques et pas seulement) ont également été vues à Montmelò. Les résultats sont cependant étonnants.

NEXT Borussia Dortmund-Real Madrid, Ancelotti : “La Ligue des Champions est notre histoire”