trois Français arrêtés à Gênes

Gênes, 20 mai 2024 – Ils l’auraient attirée dans la cabine avec un prétexte, puis l’auraient violée. Trois jeune Français Ils étaient arrêté accusé d’avoir viol collectif un Étudiant italien de 19 ans sur un bateau de croisière voyager en Méditerranée. Le parquet enquête sur l’affaire Gênes. En fait, c’est ici que le navire s’est arrêté, immédiatement après la plainte de la jeune fille qui, sous le choc, a raconté au capitaine ce qui s’était passé.

L’étudiant était dans voyage scolaire, en croisière entre l’Italie, l’Espagne et la France. Elle s’était embarquée dans le port de Civitavecchia et là, il devrait revenir avec sa classe de Lycée romain. Les jeunes faisant l’objet d’une enquête ont plutôt embarqué dans le port de Marseille.

La police de Gênes, alertée par le commandant, bloque le navire au port. Une manœuvre qui a permis de mener les premières investigations. Les enquêteurs ont écouté l’étudiant et ont vu le caméras de vidéosurveillance du navire, trouvant la confirmation du récit de la victime.

D’après les images enregistrées samedi soir, on voit la jeune fille suivre l’un des Français dans la cabane. Peu de temps après, d’autres jeunes entrent dans la même cabane. Aussi rapports médicaux auxquelles la très jeune fille a été soumise à l’hôpital Galliera – où elle est toujours hospitalisée – confirment les violences commises. La procureure Silvia Saracino a ainsi donné son feu vert au arrestations de trois adultes, de nationalité française. Pour eux, l’accusation est agression sexuelle aggravée. Il y aurait aussi un quatrième garçon impliquéun mineur, dont la position reste à clarifier. Entre-temps, le navire a pu reprendre la mer.

PREV Spectacle de Gianmarco Tamberi à Rome : il remporte l’or au saut en hauteur aux Championnats d’Europe 2024
NEXT Ravenne, le bilan des morts suite à l’accident de via Sant’Alberto s’aggrave. L’ancien manager Romeo Giacomoni est décédé