La 24ème édition de la Primavera dei Teatri démarre à Castrovillari. Le festival dédié aux nouveaux langages de la scène contemporaine

Plus de 55 événements comprenant du théâtre, de la danse, de la musique, des performances, des ateliers, des résidences et des expositions. La 24ème édition de Primavera dei Teatri démarre. Le festival dédié aux nouveaux langages de la scène contemporaine – dirigé par Saverio La Ruina, Dario De Luca et Settimio Pisano – se tiendra à Castrovillari du 23 mai au 2 juin 2024. Un « avant-poste » au sud de la dramaturgie contemporaine et de la nouvelle créativité, laboratoire de rencontres et de comparaisons entre artistes d’horizons et de générations différents. Plus de 55 événements comprenant du théâtre, de la danse, de la musique, des performances, des résidences artistiques prestigieuses, des ateliers, des présentations de livres, des conférences et des expositions. La nouveauté de cette édition est PRIMA, une plateforme internationale expérimentale dont le but est de contribuer au parcours créatif de jeunes artistes travaillant dans le domaine de la danse et de la performance.

Festival sur les nouvelles langues de la scène contemporaine internationale, Primavera dei Teatri a lieu à Castrovillari, une ville périphérique de Calabre, l’une des régions les plus défavorisées d’Italie, toujours coupée des courants culturels les plus importants qui traversent l’Europe. . Fondé en 1999, le festival est aujourd’hui considéré comme l’un des événements phares du panorama artistique italien. Grâce à un projet courageux et rigoureux, qui a toujours eu pour objectif de présenter le meilleur de la nouvelle production internationale, Primavera dei Teatri est aujourd’hui devenue un point de référence incontournable pour les professionnels, les critiques, les artistes et pour le public de toute l’Italie et de l’étranger.

La programmation habituelle du Spring Theatre débute du 28 mai au 2 juin
Le premier jour (28 mai) mettra en vedette Dino Lopardo avec Affogo et le Teatro Studio Krypton avec Ismene. Le 29 mai, nous continuons avec Tindaro Granata qui propose Je voudrais une voix, puis deux premières mondiales : Antimo Casertano dans Mare di rust (le conte d’Ilva) et Elvira Scorza avec Tutta guilt di Ugo. Jeudi 30 mai, l’Accademia Perduta propose le spectacle Gramsci Gay ; puis deux premières mondiales : Caroline Baglioni avec Play et Davide Iodice avec Pinocchio / Qu’est-ce qu’une personne. Le festival se poursuit le vendredi 31 mai avec Fabio Pisano qui présentera le spectacle Spezzata. Rhapsodie (Per Intercessione del Silenzio) pour la première fois, Giulia Scotti présentera en avant-première nationale Ce qui n’est pas là (projet de spectacle lauréat du Premio Tuttoteatro.com Dante Cappelletti 2023), tandis que I quattrodesire di Santu Martinu sera la proposition artistique de Dario De Luca. Nous arrivons le samedi 1er juin. Trois premières du jour : la Compagnie Dammacco/Balivo présentera Death ou Sunday Lunch, Pier Lorenzo Pisano amènera Totale sur scène, tandis que Zitto Peter ! Une sitcom sur la nausée de la naissance sera la proposition proposée par Bruttipensieri. Trois propositions sont programmées pour le dernier jour du festival – dimanche 2 juin : Kepler 452 – Album, Marco Sgrosso – Un coup de hache, Tommaso Urselli / Alberto Oliva / Claudio Facchinelli – Le révolutionnaire errant.

Une nouveauté importante de cette édition 2024 est PRIMA, une plateforme internationale créée dans le but de contribuer au parcours créatif des jeunes artistes dans le domaine de la danse et de la performance.
Pendant cinq jours (23 | 27 mai), vous pourrez assister à quelques créations encore en cours – également réalisées grâce aux résidences proposées par le festival et regroupées dans la section Open studios – et aux œuvres achevées des artistes nationaux et artistes internationaux au sein de la section Programmation.

Des professionnels du monde entier participeront à la plateforme, une communauté
Un groupe international composé d’artistes, de producteurs, de directeurs artistiques et de commissaires se réunira à
Castrovillari pour discuter des pratiques de conservation, rencontrer les artistes impliqués et voir leurs œuvres. Le projet, long et détaillé, composé de visions, d’études, de comparaisons à travers l’Europe, vise à donner un sens et une profondeur différents à l’identité multidisciplinaire du festival et, d’autre part, entend développer une action systématique et continue pour promouvoir le patrimoine créatif de jeunes artistes œuvrant dans le domaine des arts du spectacle au niveau international. Après avoir apporté une contribution importante au renouveau du langage scénique et au changement générationnel en Italie pendant plus de vingt ans, PRIMA se tourne désormais vers la scène internationale.

Les résidences artistiques
L’objectif fondamental du projet est de poursuivre le travail de création d’un
un environnement propice au changement générationnel désormais indispensable dans le domaine du théâtre et des arts du spectacle. Les résidences 2024 s’ouvrent de manière particulière à
performance, pariant sur de jeunes artistes dont les créations sortent des frontières des genres, en soutenant leurs parcours créatifs souvent en coopération avec diverses institutions
international. Pendant les périodes de résidence, les artistes auront l’opportunité de
s’engager avec la communauté internationale des conservateurs et des programmateurs, à travers
des sessions de pitch et de présentation de leurs travaux dans la section Open studios.
L’objectif est de favoriser la connaissance mutuelle et le dialogue autour des nouvelles œuvres en phase de création.

« Pour la 24ème édition, nous avons choisi – explique une note du directeur Settimio Pisano –
Dario De Luca, Saverio La Ruinadi s’interrogent, pour rechercher une voie
différent pour agir et comprendre notre rôle et notre fonction. La Primavera dei Teatri n’est pas seulement un événement : c’est un catalyseur de changement pour le territoire et la communauté, un
parier sur le pouvoir transformateur de l’art. La principale innovation introduite est AVANT,
expérience de plateforme internationale créée dans le but de contribuer au parcours créatif de jeunes artistes œuvrant dans le domaine de la danse et de la performance. Pendant cinq jours, vous pourrez assister à quelques créations encore en cours – également réalisées grâce aux résidences proposées par le festival et regroupées dans la section Open Studios – et aux œuvres achevées d’artistes nationaux et internationaux au sein de la section Programmation. .
En même temps, nous avons renforcé l’âme habituelle de Primavera, avec l’objectif fixé
sur la nouvelle dramaturgie et un programme qui investit massivement dans la nouvelle génération d’auteurs traitant de la complexité et des enjeux critiques de la société contemporaine. Le projet de cette année est le résultat d’un travail curatorial complexe et articulé – composé de visions, d’études, de comparaisons à travers l’Europe – pour donner un sens et une profondeur différents à l’identité multidisciplinaire retrouvée du festival”.

Le festival s’ouvre donc du 23 au 27 mai avec la section PRIMA
Dans les résidences proposées par le festival et regroupées dans la section Open Studios, les protagonistes seront : Annamaria Ajmone / I pianti ei lamenti dei pesce fossili (ITA), Giovanfrancesco Giannini / Vanitas (ITA), Danila Gambettola / Cu*Mmia*1 (ITA), Maria Luigia Gioffrè / After Party (ITA), Leonardo Schifino / Jusqu’à ce que nos mots coïncident à nouveau : jamais (ITA), Mauro Lamanna / 7 o 77 (ITA), Dario Rea – Maher Msaddek / Nascondino (ITA/TUN) .
Les œuvres achevées d’artistes nationaux et internationaux au sein de la section
La programmation sera : Dalila Belaza / Figures (FRA) Première italienne, Maria Hassabi / On
scène (CYP) première italienne, Chara Kotsali / To be possédé (GRE) première italienne, Roberta Racis/ Atto bianco (ITA) première absolue, Marco da Silva Ferreira / Fantasie Minor (POR/FRA) première italienne, Elena Antoniu / Landscape ( CYP), Arkadi Zaides / Necropolis (BLR/ISR/FRA), Panzetti Ticconi / Cry Violet (ITA), Chiara Bersani / Sottobosco (ITA), Mauro Lamanna – Aguilera Giustiniano / Real Heroes (ITA/CHL). Tous les jours à midi, apéritif avec les artistes en résidence. Le jour de l’ouverture du festival, le Prix Carical des arts du spectacle sera décerné et le résultat du projet avec les écoles Dario De Luca/Francesco Gallo sera présenté.

Pour enrichir davantage le festival, il y a la section BEYOND
Au-delà du point central de chaque programme, à savoir les spectacles, qu’y a-t-il ? La réponse est bien plus ! Ateliers, rencontres, expositions, panneaux, installations, projections. Durant Prima, chaque jour à midi, un rendez-vous dédié aux pitchs des projets en résidence. Un moment informel de rencontre entre artistes et exploitants, pour échanger sur les parcours de création, de production et d’éventuelles coproductions. Le tout devant un apéritif dans la splendide ambiance du cloître du Protocouvent. Du 28 mai au 2 juin, le groupe RAC (inscrire un comparateur), la première association professionnelle de metteurs en scène de théâtre en Italie, propose une formation et
comparaison par deux réalisateurs de RAC et un réalisateur invité, destinée à 15 actrices et acteurs, sélectionnés sur appel public national. Le projet est organisé par Nicola Borghesi, Stefano Cordella, Fabiana Iacozzilli. Tous les soirs – à partir de 23h00 – des DJ sets et concerts auront lieu au Protoconvento. Trois expositions : Massimiliano De Luca, Tommaso Le Pera, Angelo Maggio. Et puis les Rencontres : Dégradés de vivacité. Performance live et communication dans les contextes médiatiques avec Laura Gemini, Cronicario avec Dario Tomasello, La distribution des spectacles vivants, un parcours de curation avec Elena Lamberti, Cinéma et théâtre : transformer le paysage culturel régional par la Fondation Calabria Film Commission, Tommaso Le Pera : le mémoire visuelle du théâtre avec Romolo Perrotta.

Tous les détails sur les spectacles, lieux du festival, horaires et billets ici
Le festival collabore avec de nombreux partenaires internationaux et fonctionne en coproduction avec les principales institutions culturelles italiennes. Depuis sa première édition, il bénéficie du soutien du ministère italien de la Culture.
Avec le soutien de la Région Calabre, Calabria Straordinaria, Fondazione Carical, Nuovi
Patrons, Onassis Stegi. Avec le patronage de la municipalité de Castrovillari. Sponsor principal : Energy Progress, Groupe IGreco. Principaux partenaires : IUAV Université de Venise, Académie des Beaux-Arts de Catanzaro, Institut Hôtelier de Castrovillari, La Torre Infame, Officina del Gusto, Trattoria Benvenuto al Sud, Post Office and Office, Centro Espressioni Artistiche, NJ Hotel. Partenaires médias : RAI RADIO 3, Artribune. En réseau avec : l’Association européenne des festivals,
Italiafestival, Revolution Project Network, Initalia, Castrovillari Città Festival, Catasta Pollino.

PREV Peter Jackson est-il également impliqué dans la guerre des Rohirrim ?
NEXT Ravenne, le bilan des morts suite à l’accident de via Sant’Alberto s’aggrave. L’ancien manager Romeo Giacomoni est décédé