Fedez, “battu” par le juge. Aucune compensation de Martani

Fedez, “battu” par le juge. Aucune compensation de Martani
Fedez, “battu” par le juge. Aucune compensation de Martani

Rien à faire pour Fédez. Le rappeur, après des années de combats et d’attente, reçoit une sentence peu positive sur un vieille histoire sociale. Parlons de maxi-rémunération que Federico Lucia avait exigé de l’ancien Big Brother Daniela Martani, après l’avoir offensé, lui et sa femme, Chiara Ferragni, via les réseaux sociaux avec des épithètes désagréables. La faute des Ferragnez, selon Martani (et aussi selon une grande partie du web à l’époque) était qu’ils avaient nourriture gaspillée dans un supermarché. Désormais, le juge, qui devait clarifier le poids réel du tweet de Daniela, est d’accord avec cette dernière. Nous voyons Ci-dessous les détails de l’histoire.

Fedez vs Daniela Martani, douche froide du juge :

Il gagne Daniela Martani, avec la sienne tweet empoisonné qui a ciblé les ex en 2018 Ferragnez. Ils en avaient organisé un méga-fête dans un supermarché, avec des images sociales très critiquées pour le gaspillage inutile de nourriture. “Je te le dis depuis des années Ce sont deux idiots, de grosses couilles”“, a protesté Martani sur Twitter, “irrespectueux de la vie des hommes et des animaux. Ils ne savent plus quoi inventer pour faire parler d’eux. Faire la fête à la maison était trop normal”. sinon qui les aimera”.

Fedez s’est ensuite excusé, tout comme Chiara. Mais le dommages à l’image c’était chose faite, les fans ont levé le nez, et le rappeur n’a pas apprécié le coup d’offensive de Martani (certainement pas la seule à se laisser aller sur le sujet). Tiens voilà rapport au juge, processus infini. Les poursuites pénales ont été rejetées à trois reprises par les procureurs et le juge d’instruction du tribunal de Rome. Il reste cependant vivant demande d’indemnisation super à partir de 100 mille euros. Au moins jusqu’à la dernière mise à jour sur le sujet.

Aujourd’hui, en effet, le juge a examiné la demande de Fedez totalement infondéétant donné que le message de Martani relevait du droit de critique et que les termes utilisés dans le tweet, tels que “idiots” et “grosses boules”, sont considérés comme “licite au vu du contexte”. En effet, le comportement « bizarre et discutable » de Fedez et Ferragni « les a exposés à des critiques compréhensibles et prévisibles du public”. En bref, “si une personnalité publique, avec des millions de followers… choisit de manière indépendante de partager sa vie quotidienne et, en particulier, un tel événement, dois aussi accepter les critiquesmême les plus piquants, de son large public”.

Maintenant ce sera au tour de Fedez payer les frais à Daniela Martani, défendu par l’avocat Antonino Polimeni. Un épilogue qui aurait pu être évité, peut-être, en le laissant passer comme tant de fois. Mais l’ego de Federico Lucia, comme le montrent les derniers événements de cette année, l’emporte sur tout. Et aussi une question de bon sens. Et donc il va payer.

NEXT qui choisira Maria De Filippi