présentation de la 10ème édition de « Le temps des petits » – AndriaLive.it

La fête des enfants de cette année s’est déroulée à plein régime ! Après la transformation des villes de Ruvo, Terlizzi et Corato en Villes d’Enfants, la caravane de la Xème édition de “Il Tempo dei Piccoli” est partie pour revenir à Andria depuis 19 au 23 Juin. L’année dernière déjà, Andria a choisi de faire une révolution et de devenir une Ville des Enfants, car une ville amie des enfants est une ville inclusive pour tous, c’est l’occasion de changer de perspective, de redécouvrir l’émerveillement.

«Peut-être qu’en grandissant, nous pourrions conserver la spontanéité des enfants – dit-il Giovanna Bruno, Maire d’Andria . Curiosité, étonnement, émerveillement. Des choses qui se perdent à l’âge adulte. Pourtant, tout n’est pas perdu! C’est pourquoi nous avons choisi de travailler pour une ville qui soit aussi amie des enfants: donner une nouvelle opportunité même à ceux qui ne sont plus amis des enfants, de s’émouvoir par cette série de propositions culturelles, de s’immerger dans l’art, musique, danse, jeux, rires, défilés et rêves… des rêves ! Le rêve, qui est un désir, de grandir avec la conscience d’une société dans laquelle la dimension humaine est scellée par la beauté des enfants. Voici la Ville des Enfants !

«La Beauté du regard de l’enfant, accompagnée d’enseignants rebelles avec la profonde question de “qui éduque qui ?”, est présente dans les quatre villes d’Andria, Corato, Ruvo, Terlizzi, qui ont décidé de marcher dans des communautés adaptées aux filles et aux garçons. , une ville accessible aux plus petits et donc à tous, adaptée aux personnes âgées, aux groupes les plus faibles, une ville qui reconnaît la valeur du bien commun dans la participation – dit-il Daniela Di Bari, conseillère beauté -. Action révolutionnaire qui marque l’explosion de l’amour et l’aspiration à grandir avec émerveillement, en imaginant et en expérimentant le Bien, le Vrai, le Bonheur, la Paix dans la création et entre les créatures en participant pleinement au spectacle vivant et réel. Tout cela est un beau voyage expérientiel, c’est génératif, c’est gratuit. Très bonne Child City, acte d’amour pour une ville heureuse !

La 10ème édition du festival des enfants est dédiée à Maîtres rebelles, à ces femmes et à ces hommes qui ont réussi à changer la trajectoire de l’histoire, en modifiant ou en inventant les règles de la réalité. Andria rend hommage à une femme qui a révolutionné l’enseignement des mathématiques en apportant ses connaissances pédagogiques à l’étranger. Il était appelé Emma Castelnuovo, et lutte contre les mathématiques utilisées comme arme sociale sélective, qu’il oppose à un enseignement qui aide à lire la réalité, à raisonner de manière autonome et critique en tant que citoyen conscient. Le Groupe National de Pédagogie du Ciel à le dira Mathématiques et liberté, samedi 22 juin à 17h au Cloître San Francesco. Mais commençons par le début…

Les affiches de cette révolution, dessinées par des garçons et des filles, sont déjà dans les rues et tout est prêt à commencer : mercredi 19 juin nous commençons par des matinées pour les écoles ; à 21h les portes du plus petit théâtre du monde s’ouvrent avec le spectacle Totò des arbres dans la cour de la Bibliothèque Municipale, a également répété jeudi 20 et vendredi 21.

vendredi 21 juin à 17h00, le grand part du Parco IV Novembre (Monument aux morts). Parade qui se dirige vers Pensine de la Cité des Enfants dans le Cloître de San Francesco, où se trouvent les œuvres du G207 des garçons et des filles. A 19h, le Teatrino Viaggiante arrive directement de Bologne au Largo Giannotti Les aventures extraordinaires de Nociocchio la contrebasse. Après la réponse de Totò des arbresà 22h00 tout le monde à Castel del Monte avec Les fous pour écouter des histoires curieuses et observer le ciel…

samedi 22 juinde 10h à 13h et de 17h à 20h, le cloître San Francesco se transforme en Chantier de Città Bambina avec Disco Labirinto, Lunari Munari, Toy Hospital, RadioCittàBambina, Pensioio G207. En attendant… il se passe beaucoup de choses : de 10h à 18h Humana Fortesta nous accompagne dans une promenade théâtrale dans la Villa Comunale ; Nous le saurons à 11h Petits mystères au Mugiò (Musée du Jouet) ; Après Mathématiques et libertéà 19h00, l’Officina San Domenico ouvre ses portes à Le ricanement de Bubbù : un jeu, un défi, une histoire faite de sons et de mouvements ; à suivre, devant l’atelier il arrive Le petit robinet, un spectacle de rue vraiment fait avec les pieds qui raconte une histoire d’amour en apecar (reprise le dimanche 23 à 19h à l’Ex Macello) ; pour ceux qui veulent continuer à écouter des histoires, à 21h à l’Ex Macello, la compagnie Burambò raconte l’histoire Estérina Centvestiti. Nous retournons à l’Atelier à 22h avec J’aimerais vous rencontrer sur les routes qui mènent à l’Indeune rencontre improbable et nécessaire entre un Murgien et trois Indiens qui, même adultes, se rencontrent… enfants. Et pour ceux qui n’ont vraiment pas envie de dormir… à 22h30 au Largo Giannotti, La Contrabbassa transformera le théâtre ambulant en cinéma: des jeunes hommes et femmes, Buster Bagatelle!

dimanche 23 juin les travaux se poursuivent dans Chantier de construction de la ville des enfants qui est enrichi de Mon ombre, le rassemblement des oiseaux et Albo Mondo. A 10h, il sera temps de participer à un dialogue socratique : Où ils sont nés idées avec Michele Lobaccaro, auteur et musicien de Radiodervish. A 11h, curiosité, fascination et peur à Mugiò avec Vagues et en même temps il arrive dans la salle du Conseil Homme araignée, racontée par Amramaxa, une histoire ironique et touchante sur l’intimidation, la liberté et le droit d’être soi-même. A 18h, les marionnettes préparent leurs habits de scène pour Fragile. Manipuler avec soin, l’histoire douce et délicate de la complexité de l’être et de la rencontre. Le rendez-vous à 20h avec l’irrévérencieuse société Okidok est incontournable, arrivant de Belgique à l’abattoir Ex avec Se glisse à l’intérieur, considéré parmi les représentants les plus intéressants du nouveau clown international. « Le temps des petits » touche à sa fin (seulement momentanément !) et part pour un long voyage avec tous les oiseaux du monde, mais seulement après La conférence des oiseaux à partir de 21h au Cloître San Francesco.

Programme complet sur www.iltempodeipiccoli.it

Billetterie en ligne: www.vivaticket.com

Billetterie et point info :

19-20-21 juin (18h00 – 21h00) : Bibliothèque municipale

22-23 juin (10h00 – 13h00 et 18h00 – 21h00) : Cloître de San Francesco

lundi 17 juin 2024

© TOUS DROITS RÉSERVÉS

PREV Le dernier repas des Trois Martyrs au festival « Villes visibles »
NEXT Antonio Conte a déjà pris Naples