Nouveau quartier général de la police : des idées différentes de celles de l’administration persane.

Nouveau quartier général de la police : des idées différentes de celles de l’administration persane.
Nouveau quartier général de la police : des idées différentes de celles de l’administration persane.

Les propositions et idées de l’opposition et des citoyens, différentes de celles de l’administration persane, avaient déjà été affichées dans les jours précédant le conseil municipal de lundi et après l’avis et le vote favorable de la majorité, les autres idées personnelles et individuelles de l’opposition. Le conseiller régional Giacomo Bugliani, Ivo Zaccagna et d’autres ont envoyé leurs positions.
Voici celle du conseiller régional Bugliani qui a également rencontré le président de la région Giani.

« Sur le site de la nouvelle Préfecture de Police de Massa, il est approprié et nécessaire d’essayer de suivre d’autres voies – déclare Bugliani avec conviction – autres que le Parco degli Ulivi. Pour cette raison, en accord avec les conseillers municipaux du Parti Démocrate et “Massa c’est autre chose”, j’ai discuté de l’utilisation de l’ancien espace hospitalier avec le Président de la Région de Giani. Ces derniers jours, nous évaluons donc la faisabilité d’une opération qui permette de récupérer un grand espace inutilisé et d’éviter la consommation de nouveaux terrains. Une autre voie est possible. »

Une autre position décisive prise par Ivo Zaccagna qui, déjà en direct (pas à la télévision, étant donné que bizarrement la chaîne qui diffuse habituellement le conseil n’était pas diffusée) n’avait pas bien assimilé certaines considérations du maire et a répondu de la même manière.

« Hier soir, au Conseil municipal – écrit l’édile dans la note – s’est produit un nouvel épisode d’une politique à des années-lumière des citoyens et de la ville. Une politique qui n’écoute pas, qui ne discute pas et qui utilise ce modus operandi est une politique vouée à se dissoudre, ne laissant derrière elle que mécontentement et colère. Au Conseil municipal, nous avons réitéré notre opposition à la préfecture de police au Parco degli Ulivi, mais nous avons réitéré notre approbation d’une nouvelle préfecture de police dans « l’ancien hôpital » apportant une alternative valable et clairvoyante. Nous avons demandé l’ouverture d’une table institutionnelle dans laquelle les organismes concernés pourraient s’asseoir pour définir un chemin qui puisse nous conduire à réaménager une zone, en offrant une protection adéquate en matière de sécurité aux citoyens et aux opérateurs des commissariats. Nous ne nous arrêterons pas, nous continuerons à rester parmi les citoyens en expliquant nos raisons.
N’abandonnons pas la ville, restons unis !

PREV La succursale Vigolzone de la Banca di Piacenza fête ses 50 ans
NEXT l’exposition Andy Warhol et POP Friends inaugurée à Modica Modica