Daniele Solinas de Sieni Sassari est champion italien de judo

Daniele Solinas est champion italien de judo débutants B, A2

Le week-end dernier, al Géopalais d’Olbiaelle a eu lieu finale nationale du championnat italien Judoclasse Débutants B /A2 du Fijlkamréservé exclusivement aux athlètes hommes et femmes de moins de 15 ans qualifiés au cours de la saison dans les différentes phases régionales.

Parmi les participants à la prestigieuse finale nationale de Judo, Daniele Solinas de la Centre sportif Guido Sieni de Sassari a obtenu un résultat de prestige absolu, gagner 5 courses et conquérir le médaille d’or dans la catégorie 42 kg. Le jeune champion italien de judo, malgré ses 13 ans, est un garçon très mûr.

« Je suis prêt à affronter cette finale beaucoup formé et j’ai fait un travail de préparation qui dure depuis des années», raconte le jeune athlète. “Pour être prêt pour une course aussi importante, vous devez donner le meilleur de vous-même à chaque séance d’entraînement et avoir le envie d’aller plus loinà chaque séance d’entraînement.”

La conscience de pouvoir gagner.

“Je ne l’avais pas sensation que je gagnerais au début de la compétition. Même si j’étais là, bien sûr, pour viser le maximum et de tout donner, comme si je n’avais rien à perdre. Chaque rencontre a été très difficile – dit Solinas -. J’ai réalisé que je ne pouvais vraiment gagner que lorsque tu es débloqué le résultat Dans la finale. Là, un monde s’est ouvert à moi. Même si l’adversaire était très fort, j’ai vu le le résultat là, à portée de main« .

L’émotion d’être champion d’Italie.

« Le fait que la finale ait eu lieu en Sardaigne était fondamental, surtout pour les supporters, car le le soutien de votre public peut changer le parcours d’une course – dit Daniele -. Et puis c’était beaucoup moins fatiguant le fait de ne pas avoir à traverser la mer Tyrrhénienne pour pouvoir concourir. Les déplacements sont très fatigants et affectent les performances lors des finales nationales. Nous les Sardes, pour cette raison, nous partons toujours d’un échelon inférieur aux autres. Mais cette fois, c’était beaucoup moins fatigant et beaucoup plus beau. Après la victoire, j’ai eu un moment de grand bonheur. J’ai immédiatement pensé à ma famille, à mes entraîneurs et à mes grands-parents, qui se souciaient peut-être plus que moi. Je m’en souviendrai pour toujours le moment où j’ai gagné la finale et le CEREMONIE des RECOMPENSES. C’était merveilleux d’être récompensé par tout le public qui me soutenait et m’applaudissait, un émotion très forte« .

NEXT Après l’attaque de Mondialpol, le gang s’est caché à Sassari La Nuova Sardegna