Championnats du monde du sexe, les vainqueurs 2024 à Turin

Championnats du monde du sexe, les vainqueurs 2024 à Turin
Championnats du monde du sexe, les vainqueurs 2024 à Turin

Le concours s’est déroulé dans une villa de la Costa del Sol, en Espagne. Capitaine Eric et Mary Rider sont deux acteurs porno

4 avril 2024 (modifié à 12h51) -MILAN

C’est un triomphe entièrement italien qui résonne sur les plages de la Costa del Sol, où la première édition du championnats du monde du sexe. Le gagnant est le Turinois de 46 ans Enrico D’Avascioacteur porno connu sur le plateau sous le nom de “Capitaine Éric”avec son partenaire dans la vie et les aventures érotiques, Mariagiovanna Ferrantedans l’art “Marie Cavalière”. Mariés depuis 20 ans, les deux hommes ont décidé d’abandonner leur ancienne vie pour embrasser le monde des feux rouges. Une harmonie vraiment parfaite, qui leur a permis de surmonter avec succès une tâche épuisante tour de force du sexe a duré 24 jours.

comme une émission de téléréalité

Le concours s’est déroulé dans le cadre de Villa sur la Costa Del Sol et a été diffusé en direct sous la supervision attentive d’un jury des experts, dont Coralyn Jewel, experte en sexualité et « Mère de la Maison », ainsi que des arbitres, des psychologues et des sexologues. Chaque jour, une nouvelle catégorie de course était tirée au sort, allez jeux de séduction au massages sensuelsen passant par des préliminaires passionnés, et chaque répétition permettait aux interprètes de s’exprimer habileté et créativité mais aussi force et résistance physique. Le tout sous l’objectif de caméras qui scrutaient chaque mouvement de loin.

qui sont les gagnants Capitaine Eric et Mary Rider

À l’origine journaliste et politicienne, Mary Rider est entrée dans le monde du porno en 2014, initiée à l’industrie par nul autre que Rocco Siffredi. Une rencontre qui marque le début de sa carrière et qui la conduit à ouvrir un sex shop à Turin. A ses côtés, le Capitaine Eric, l’ancien programmeur informatique avec qui elle partage une passion pour l’éros. En plus de vendre des produits en ligne, les deux publient régulièrement du contenu sur des plateformes de streaming telles que OnlyFans.

Gazzetta du Sport

© TOUS DROITS RÉSERVÉS

NEXT “Je vais bien. Je ne sais pas pourquoi ils disent que je vais mourir.”